Renaissances

Je porte dans ma chair toutes les saisons de la terre
Je brode mes retailles de brumes et de flous
Entre mes jambes il y a la vie
Et l’histoire du monde crie dans l’effeuillage

Des poésies de jardins endormis
De beaux jours mémorables recouverts d’infinis
Et chaque instant les mêmes morts

Renaissances

© Gaëna da Sylva

2 comments:

  1. J'adore !
    Crois-tu que nous puissions ressusciter la Cybérie ?

    ReplyDelete
  2. Sourire... Merci...

    Je sais pas Michel... Peut-être vit-elle toujours... Mais autrement.

    ReplyDelete

A few words...

Note: only a member of this blog may post a comment.