Confession Quatre-Vingt-Quatre

Quand je suis seul j’oublie l’existence des autres, mais ce n’est que pour mieux douter de la mienne.
Sans être, sans objets, à qui vouer les mouvements de mon corps et de mon âme, que me reste-t-il?

René Crevel, Mon corps et moi


No comments:

Post a Comment

A few words...

Note: only a member of this blog may post a comment.